LES PIÈGES À ÉVITER POUR LE PARTY DE NOËL DU BUREAU

12278760_990503571011048_3883081117885137440_n11224421_990503554344383_7938513856048568698_n[1]12310683_990503784344360_6038809140749191423_n

C’est l’occasion de se montrer sur un jour autre que celui du 9 à 5 et d’arborer un style plus personnel et plus festif que celui qui prône habituellement dans le milieu des affaires : le traditionnel party des Fêtes de l’entreprise est une occasion unique de fraterniser entre collègues, de consolider son réseau à l’interne et de rencontrer les membres de la haute direction.

 

Si cette soirée est l’occasion de briller, elle est aussi jalonnée de pièges sur le plan du style, qui peuvent laisser de vous une image douteuse qui vous suivra tout le reste de l’année et qui peuvent vous empêcher de gravir les échelons. La conseillère en image Maryse Désilets vous livre ses conseils vestimentaires pour une allure parfaite le soir de l’événement.

 

Pour madame, un look affaires brillant et raffiné

La règle d’or pour rester vous-même le soir de la fête : choisir une tenue conforme à votre style de tous les jours, mais qui sera jazzée par un petit quelque chose en plus. Ne vous présentez pas dans une tenue qui tranche complètement avec qui vous êtes sur le plan professionnel et qui vous rendra méconnaissable.

Quelques fautes de goût

  • Le décolleté trop audacieux. Qui a envie que sa poitrine devienne le sujet de discussion autour de la machine à café ou avant la réunion du conseil de gestion du lundi suivant?
  • La tenue qui ne laisse rien à l’imagination. Les looks trop aguichants donneront une image de vous-même qui n’a rien de professionnel.
  • La chaussure trop haute. Pourquoi risquer de trébucher en dansant, en allant prendre la parole, remettre ou recevoir un prix? Gardez les chaussures hautes pour les soirées assises et les sorties entre amis.
  • La surenchère. Le party de bureau n’est pas un bal ni un gala. La robe longue ne se porte plus, les bijoux de diva non plus. Ne risquez pas d’être « trop » ou « pas assez » : dans le doute, demandez aux organisateurs ou à des collègues comment vous habiller.
  • Les bijoux clinquants. Portez du véritable avec mesure – jamais de gros trucs en plastique –, ou des bijoux mode juste assez discrets. Le trop est souvent l’ennemi du bien.
  • Le maquillage superlatif. La mise en beauté de soirée fait appel à des couleurs plus soutenues, c’est vrai, mais allez-y avec mesure.
  • Une pudeur bien placée. Le très court quand on a passé la cinquantaine, la bretelle fine ou le sans bretelle sur une peau froissée, les bras qui ont de l’âge sans un boléro ou un châle, c’est votre droit. Mais c’est inélégant. Sachez cacher ce qui doit l’être.

 Pour monsieur, un style corporate en version chic

La plupart des hommes font peu d’efforts pour donner à leur tenue d’affaires un tournant un peu plus festif. De grâce, messieurs, évitez de porter les mêmes vêtements qu’au bureau pour aller à la fête! Un peu de recherche et de souci du détail ne nuit jamais.

Quelques fautes de goût

  • La chemise. Les manches courtes et les chemises à carreaux, même très fins, sont à proscrire. Avec du blanc et des manches longues, pas d’erreur possible.
  • La cravate de fantaisie. On voit encore trop de cravates à père Noël et de nœuds papillon improbables. Dans le doute, portez chemise et cravate de même couleur.
  • Le pull de grand-père. Même si la soirée précise qu’on peut porter une tenue décontractée, le gros pull à motifs enfilé sur une chemise, ça ne passe pas. Le jean non plus.
  • La chaussure, cette mal-aimée. Écartez les chaussures éculées, usées ou qui n’ont pas vu de cirage depuis des années. Polissez-les, faites-les réparer ou achetez-en de nouvelles.
  • Accessoires essentiels. Sortez votre plus belle montre, vos boutons de manchette, votre plus élégante ceinture. Même avec un veston bon marché, vous aurez du chic.

Enfin, gare aux couleurs trop voyantes, pour elle comme pour lui; la robe rose fluo ou le veston rouge, c’est pour le music-hall, pas pour les soirées d’entreprise.

 

Entre la Première classe de ROUGE FM et en Mode Affaires, il n’y a qu’un pas

Mon entrevue du 9 novembre à Rouge FM avec Isabelle Racicot a permis de couvrir les sujets suivants:

  • Y a-t-il un besoin630x250_Isabelle-Racicot de stylisme pour les gens d’affaires?
  • Comment MA (En Mode Affaires) a commencé?
  • La jupe peut-elle être trop courte au travail?
  • Quoi mettre dans la valise d’affaires?
  • Discussions sur mes différents forfaits

Vous avez manqué l’entrevue, n’hésitez pas à m’appeler et je répondrai à vos questions.IMG_3159

Un pas dans la bonne direction!